MON HISTOIRE ARTISTIQUE

Je m’appelle Dominique dit Dom
Voici mon histoire artistique
Je suis passionnée de théâtre et de danse depuis mon plus jeune âge. Je tiens la passion du théâtre de mon père qui avait suivi des cours et fait partie d’une troupe dans ses jeunes années .
Comme beaucoup, j’ai commencé à l’école. Avec quelques copains passionnés, nous répétions, nous improvisions sans cesse des rôles imaginaires dans la cours d’école.
Mon 1er rôle fut dans une pièce où j’y jouais une danseuse « country », j’avais 11ans. Ensuite le rôle de Toinette dans « le malade imaginaire » m’a collé à la peau pendant quelques années.
A l’âge de 16 ans, j’ai suivi des cours d’art dramatique à Paris dans le 9eme pendant 2 ans.
Maman assez jeune, je me suis consacrée à mes enfants. Inspirée par mon plus jeune enfant Bryan, j’ai repris le théâtre. Je me suis donc retrouvée durant 8 ans dans un cours à Bondy en région Parisenne . Des cours donnés par Hugues BOUCHER . Nous devions faire une représentation chaque fin de saison et toute cette période reste aussi un super souvenir avec de belles âmes. Mais une autre passion m’attirait , la danse en ligne sur le thème « country », je me suis donc inscrite dans un cours à Drancy. Lorsque j’ai poussé les portes de ce cours, je me suis retrouvée dans un autre monde. Le style de la musique, les tenues vestimentaires et le décor me fascinaient. Je suis allée très vite au Bill bob’s à Disney . Il y avait ce soir là « Ian SCOTT » chanteur country rock. Son répertoire, sa voix, son look , j’ai de suite été fan. j’étais en admiration devant son public qui occupait la piste de danse, en admiration devant tous ces danseurs country . En admiration devant leur façon de danser, de transmettre et la complicité qu’ils dégageaient. Dès mon 1er cours, j’ai rencontré Chantal . Nous avons très vite sympathisé. Nous apprenions et nous dansions souvent l’une à côté de l’autre. Sans se connaître vraiment, il y a eu de suite une complicité. Chantal venait avec sa fille Marilyn qui avait alors 8 ans. Et moi, je venais également avec Bryan qui avait le même âge. Il me suivait partout même dans les coulisses d’un théâtre quand je jouais. Sa fusion avec moi était égale à la fusion de Marilyn avec sa maman. Nous avons lié d’amitié avec d’autres danseurs et rejoint le groupe de démonstrations. Nous partions très souvent dans des endroits différents, des villes différentes . Nous avons rencontré beaucoup de monde. Le meilleur souvenir fut le festival de Mirande. Nous sommes parties 5 jours et nous avons logé dans un ranch. Ce que nous avons pu rire toutes les deux, rire jusqu’aux larmes. De plus, Chantal a pu faire une belle photo avec Ian SCOTT et moi une photo avec Sue Helen de la série télévisée Dallas, tous deux étant présents lors de ce festival.
Trois ans plus tard, j’ai eu l’envie de fonder une association.
Alors j ‘ai créé « ARTS ET WESTERN » .
Ma fille Katia s’est associée à mon projet ainsi que Chantal . Après notre démonstration très remarquée pour la fête des associations à Bondy avec des danseurs venus d’un autre club, nous avons ouvert notre 1er cours de danse « country » avec 8 adhérents dont Lolo, Annick, Sylvie et Anouchka. Notre aventure a commencé . J’ai animé les cours. On nous a proposé des démonstrations, des défilés et des forums. Puis le nombre d’adhérents a augmenté d’année en année. Certains sont restés, d’autres sont partis, d’autres sont revenus. Nous avons dansé pour le Téléthon, des banquets, des mariages, des anniversaires , des rassemblements bikers. Nous avons organisé des bals et des stages. On m’a proposé de monter des spectacles et je me suis lancée avec une vingtaine de danseurs. j’étais carrément dans mon élément , J’ai écrit des spectacles inspirés de ma vie . En autre, j’y ai raconté mes voyages aux Etats Unis, pays que j’affectionne particulièrement. Au fur et à mesure, j’y ai rajouté du disco, du rock année 60 , du swing , des tableaux vivants : Las Vegas , Il était une fois dans l ‘ouest, Hollywood ……les hippies etc…..
J’animais des cours de danse dans d’autres structures. J’avais tous les âges . J’ai rapidement réunis sur scène tous mes danseurs de 7à 77ans comme on dit.
Chantal m’a suivie dans mes délires et mes troupes aussi.
J ai toujours eu beaucoup d’émotions à voir mes danseurs enfants et ados grandir, évoluer, me dépasser.
En 2009, j’ai intégré dans l’association des cours de théâtre que j’ai mené avec grand bonheur.
En parallèle, j’ai également proposé du théâtre pour les seniors du CCAS de Bondy. Je dois dire qu’ils m’ont toujours impressionnée par leur naturel .
Des souvenirs inoubliables, des moments de joie, de rires et d’émotions intenses restent gravés dans ma tête comme l’instant où nous étions sur scène et que le rideau s’est ouvert devant 1000 personnes pour les vœux de maire. Et puis notre démonstration au salon de la country, un rêve abouti par certains de mes danseurs.
Et puis un jour, après 8 années de collaboration, Chantal a pris la décision de quitter ARTS ET WESTERN, sa vie l’appelait vers une autre passion, Elle m’a demandé de veiller sur notre bébé. Yolande et Isabelle sont venues me seconder. Nous nous sommes trouvées et sans que je m’apitoie sur moi-même, elle m’a aidée sans le savoir à prendre ma revanche sur la vie, à faire tout ce que j’ai toujours rêvé et à être moi. Je ne regrette rien, car notre passion commune et notre loyauté l’une envers l’autre ont fait de notre association une réussite, alors que personne n’y croyait.
Le 24 avril 2017, un drame vint briser ma vie, mon Bryan alors âgé de 20 ans fut tué par un chauffard qui roulait en regardant You tube. Nous étions en préparation pour répéter un spectacle DReam LIfe », suivi d’un concert avec Ian SCOTT pour fêter les 10 ans d’ARTS ET WESTERN. J’ai maintenu ce spectacle en hommage à Bryan . Il eut lieu le 20 mai 2017. Ce fut le début de ma survie. Fin juin, il y eu AG de l’association.
La chanson » Puisque tu pars » de Jean Jacques GOLDMAN m’a été dédié par mes danseurs et comédiens. Puis le lendemain, je quittais tout pour Toulouse. J’y ai rebaptisé mon association sous le nom de « FAV CLUB A&W » en mémoire de mon fils que l’on surnommait FAV. L’association a continué au fur et à mesure surtout pour le théâtre.
En 2019, j’ai commencé l ‘écriture un livre autobiographique. L’écriture peut être une thérapie, elle soigne les maux et apporte des bienfaits . Que ce soit à travers un journal intime , ou même des poèmes, l’écriture permet de prendre du recul et s’échapper. Elle permet de laisser une trace
Je me suis également formée au Coaching en PNL afin d’apporter mon aide aux personnes en difficulté . Puis j’ai monté un concept d’ateliers théâtre pour parents endeuillés au sein de l’association « Jonathan Pierres vivantes » Avec les participants, nous avons formé une famille . Une complicité hors-pair s’est installée entre nous. Il y a cette douleur indescriptible qui nous unit.

Je repense souvent à celui qui fut mon professeur de théâtre et qui me disait toujours : pense avec ton cœur et non avec ta tête . Il m’a appris à être moi.
L’histoire d’Arts et Western reste inoubliable. J’ y ai fait de belles rencontres.
Et puis mon Bryan m’avait redonné la jeunesse à sa naissance, grâce à lui, j ‘ai repris le théâtre, je suis entrée dans la danse. j’ai réalisé mes rêves les plus fous sur scène.  »
Je t’aime mon fils

DOM