MA VISITE DANS LES STUDIOS DE « PLUS BELLE LA VIE »

Que l’on aime ou pas une série TV, c ‘est toujours assez magique d’entrer dans les studios de tournage.

Ma visite dans les studios de « Plus belle la vie » à Marseille et bien , j’avoue, elle m’a impressionnée. Moi ! bah, j’aime l’envers du décors.

D’ailleurs un décor de ouf. Le pôle média, espace immense qui était à l’origine une usine de tabac abrite les studios de tournage, les loges des comédiens, la régie, les bureaux de la production et la fabrication des décors qui sont réalisés sur place.

—-

Nous sommes une vingtaine à être accueillis par une charmante dame souriante, Marie Anne, coach d acteurs. Elle nous entraîne dans les studios , dans la magie de cinéma. Elle commente la visite très agréablement et répond à nos questions.

Le studio 1000, c est le plus grand du pôle média, c’est la place du Mistral , là où se trouve le célèbre bar « le mistral » et l’hôtel, « le Zephir » anciennement  » le Celest « . Sur cette place se trouve aussi, le cabinet du medecin, un appartement, le bar « le Marci », les cuisines …avec tous les objets jusqu au moindre détail, des facades d immeuble , des portes ouvrant sur …. rien alors qu à l écran, elles debouchent sur des appartements, et puis les escalier qui donnent sur un cul-de-sac. Ca fait bizare. C est juste bluffant, incroyable. On se croirait dans un vrai quartier de Marseille. D ailleurs tout est inspiré du vieux panier. Sutout le bar du mistral ressemblant étonnement au bar « les 13 coins ».

Il n ‘y a pas de plafond. Le commissariat est le seul endroit qui possède un plafond.

Sur les Hauts du plateau se trouvent de grandes plaques lumineuses. Elles sont réglables et servent à reproduire la lumière du matin, du midi et du soir en fonction de la scène tournée.

80 % des tournages sont fait à l’intérieur et 20 % sont en extérieur dont dans le quartier du panier et le parc Borrely .

Les studios qui avaient ete aménagés en appartements réalistes ont été démontés ainsi que les couloirs de l’hôpital et du lycée qui etaient d ailleurs le même. Les décors changeaient en fonction des scènes. Au lycée, il n’y avait qu’une seule classe pour toutes les matières. Idem pour l’hôtel qui n’avait qu’une seule chambre.

Les decors du mistral vont etre démontés puisque la série s’est arrêtée

J’avais pu rencontrer quelques comédiens de la série à Paris l’année dernière dont David BAN, une belle personne avec qui j’avais pu échanger sur le théâtre.

DOMINIQUE TABEUR